Les visages de MICA

8 mars 2018

Portraits de femmes d'exception qui font avancer la recherche

Une nomination au Comité National de l’Industrie, une médaille de bronze du CNRS, l'arrivée à Strasbourg de la spécialiste des mousses... L'année 2017 a été marquée par des évènements majeurs, démontrant l'excellence du travail des chercheuses qui font avancer la recherche et qui créent les matériaux de demain ! Portraits de trois femmes d'exception, à l'occasion de la journée internationale du droit des femmes.

 

Cathie Vix-Guterl, directrice de l’Institut Carnot MICA est nommée au Conseil National de l’Industrie

Cathie Vix-Guterl, directrice de l’Institut Carnot MICA (Mulhouse), a été nommée par le Premier ministre, membre du Conseil National de l’Industrie. Edouard Philippe a donné une nouvelle impulsion au Conseil National de l’Industrie, au service de projets concrets et structurants pour l’industrie nationale. Il a installé le 20 novembre un nouveau Conseil National de l’Industrie et nommé 25 membres. Experte des matériaux carbonés, céramiques et hybrides, Cathie Vix-Guterl est également une manageuse reconnue de la recherche d’excellence et de l’innovation. Elle siégera dans le collège des Personnalités qualifiées.

 

Camélia Matei-Ghimbeu, lauréate de la médaille de bronze 2017 du CNRS

Camélia Matei-Ghimbeu, chargée de recherche à l'IS2M, a été récompensée pour l'ensemble de ses travaux. Son objectif : développer de nouvelles voies de synthèse de matériaux hybrides à base de carbone à propriétés contrôlées, en maîtrisant les caractéristiques de ces systèmes. Applications concernées : les domaines du stockage de l’énergie et de l’environnement. La Médaille de bronze du CNRS récompense le premier travail d'un chercheur, travail qui fait de lui un spécialiste de talent dans son domaine.

 

 

Wiebke Drenckhan, une chercheuse hors norme fan de mousses

Arrivée à l’Institut Charles Sadron en 2017, Wiebke Dreckhan est une chercheuse d’exception, reconnue internationalement comme spécialiste des mousses. En démontre ses nombreux prix déjà acquis au cours de sa carrière scientifique : une bourse de 1,5 million d’euros du Conseil européen de la recherche (ERC) en 2012, le prix Irène-Joliot-Curie de la « jeune femme scientifique » en 2013, la médaille de bronze du CNRS en 2015, et une récompense plus collective avec le prix du magazine La Recherche, également en 2015. Ses principaux intérêts de recherche sont dédiés à la compréhension des propriétés physiques des systèmes dispersés – tels que les mousses et les émulsions – à l’état liquide ou solide. Elle s’intéresse particulièrement à leur génération, leur stabilité et leurs relations structure/propriété. Reconnue dans sa communauté scientifique, Wiebke Drenckhan développe aussi une recherche appliquée au travers de nombreux partenariats industriels, ce qui lui a permis de déposer un brevet en 2008. En parallèle à sa recherche, elle mène des projets artistiques, souvent inspirés par les objets physiques qu’elle étudie.