Trois questions à Frédéric Colomina, Responsable Business Development (Holo3 Réalité Virtuelle)

Qu’est-ce que HOLO 3 et pouvez-vous nous présenter plus particulièrement les activités spécifiques que vous développez autour de la réalité virtuelle ?

 

HOLO3 Métrologie Optique est un centre d’innovation (CRITT) spécialisé dans les techniques optiques et d’imagerie. Sa mission essentielle est de faire passer des technologies innovantes du stade du laboratoire au stade industriel. HOLO 3 mène des projets de recherche, réalise des prestations de services aux entreprises, conçoit et réalise des équipements pour l’industrie et mène des opérations de transfert de technologie.

Dans le domaine de la réalité virtuelle, l’équipe de HOLO 3 Réalité Virtuelle, basée à Schiltigheim, a pour mission d’accompagner les PME/PMI dans l’acquisition de cette nouvelle technologie dans leur process. Nous proposons des solutions innovantes variées : revue de projets industriels à échelle 1:1, formation, visite de salons ou encore configuration commerciale.  Pour mieux réaliser notre mission d’accompagnateur, nous éditons une suite H3-VR incluant un convertisseur (CAO/DAO – 23 formats) pour permettre à nos clients (PME/PMI, bureaux d’études) de générer aisément des mondes immersifs pour ces projets de formation, de représentation commerciale ou de visite client.

La toute nouvelle Démo qui sera présentée à Global Industrie 2019 présente toutes ces possibilités ! Sur notre stand, vous pourrez aussi voir un fichier CAO classique d’une usine, être converti en univers 3D : 10 minutes après le lancement de la conversion, vous pourrez en faire la visite.

 

 Formation virtuelle pour la production et la maintenance

 

On entend parler en ce moment de jumeaux numériques. Qu’est-ce que cela désigne ? Aura-t-on tous un jumeau numérique demain ?

 

Le Jumeau numérique est l’unité élémentaire de réflexion en Réalité Virtuelle puisque dans cet univers immersif, tout est représentation.

Pour nous, la question du jumeau numérique porte sur l’intelligence qu’il contient, et qu’on lui demande lorsque nous l’abordons. Il peut être simplement une maquette 3D inerte utilisée pour envisager un lay-out d’usine sous son aspect physique, ou il peut devenir une machine dotée de capacités d’interactions, de mouvements, intégrée dans un workflow plus complexe avec des input/yeld output, une consommation d’électricité etc… Dans ce dernier cas, le Jumeau numérique est un élément d’un modèle de fonctionnement plus complexe, voisin de la réalité.

Le concept du jumeau numérique comprend trois éléments : l’objet physique dans l’espace réel, le jumeau numérique dans l’espace virtuel et les informations (les représentations de leur fonctionnement, de leurs capacités, les interactions) qui les relient entre eux. Toutes ces relations entre jumeaux numériques, et réalités virtuelles pourront à terme être utilisées pour réaliser/simuler des opérations de conception, des simulations, de la surveillance à distance, de l’entretien de l’objet physique en question… Nous sommes déjà aux portes de l’interface Homme/machine. 

 

Pour répondre à la dernière question, oui, nous aurons tous un jumeau numérique parce qu’il existe déjà… Aujourd’hui, nous avons déjà tous un jumeau numérique, avec des représentations issues des traces numériques que nous laissons. Notre jumeau est répertorié chez Google, dans notre banque, à la CPAM… Dans le domaine du prêt-à-porter, des sociétés, comme Fitizy, vous proposent de définir votre avatar physique, avec prise de mensurations, permettant ainsi de mieux vous guider vers l’achat de vêtements qui vous vont. L’enjeu pour les retailersétant de réduire le taux de retour de leurs habits, de leurs chaussures pour cause d’incompatibilité physique…

Ce développement de jumeaux numériques verra leur sophistication avancer dans le temps grâce à l’évolution constante des technologies liées à la réalité virtuelle.

 

En matière de réalité virtuelle, quelle innovation aimeriez-vous voir aboutir / naître dans les décennies à venir ?

 

Nous restons aujourd’hui dans l’écume de cette vague d’innovation et les champs d’application sont immenses. De nombreux sauts technologiques sont à portée d’études : le streamer de contenu RV par la fibre optique et 5G qui nous affranchira de la dépendance d’hardwares onéreux pour des déploiements de masse, l’amélioration de la qualité des casques…  On quitte la pixellisation des images de synthèse pour s’approcher de la réalité. Nous menons aussi des études sur l’acquisition de gestes fins, pour les métiers de la haute couture, de la maroquinerie et du luxe en général. Bientôt, nous aurons une brique technologique qui permettra un échange audio et visuel en temps réel et déporté entre un client dans un casque et un fournisseur devant son PC.

Même si cette technologie peut s’enorgueillir d’une histoire, la réalité virtuelle moderne, celle qui est apparue en 2017 avec le gaming de masse, n’en est encore qu’à ses premiers pas en Industrie 4.0 et les développements envisageables sont impressionnants !